Notre métier en DANGERS

#41
O
oui mdr car ils faudra des personnes qui s y connaissent lol chaque produits et marque se travaille différent
sinon on est mal barré lol
A mon avis, ils vérifieront plutôt le respect
de l'hygiène, la provenance des produits ... non ?[/quote]
oui mdr car ils faudra des personnes qui s y connaissent lol chaque produits et marque se travaille différent
sinon on est mal barré lol
A mon avis, ils vérifieront plutôt le respect de l'hygiène, la provenance des produits ... non ?[/quote]
O
En principe les Po déjà immatriculées depuis au moinns 3 ans ne seront pas inquiétées, celles de moins de 3 ans seront certainement obligées de passer une VAE ou autre.




est ce qu' on a une idée deja de qui sera censé faire passer les VAE?[/quote]
Je ne préfère pas répondre, je ne sais pas
 

tyanna

Membre Populaire
ENTREPRISE
#42
O

A mon avis, ils vérifieront plutôt le respect
de l'hygiène, la provenance des produits ... non ?
A mon avis, ils vérifieront plutôt le respect de l'hygiène, la provenance des produits ... non ?[/quote]
O






est ce qu' on a une idée deja de qui sera censé faire passer les VAE?[/quote]
Je ne préfère pas répondre, je ne sais pas[/quote]
merci quand meme ;)
 

NailsCoach

PROFESSIONNEL
ENTREPRISE
#43
Pour les personnes en activité depuis 3 ans ne risquent rien, pour les autres il faudra pour le moment passer un CAP( les nouvelles) la CNAIB et l'UPCOM proposent des certificats de compétence et de qualification qui ne sont pas reconnus pas l'état.
hahaha!!:rolleyes: suis à demi surprise , ou comment récupérer un marché dont on ne voulait pas avant .....


Je viens aux nouvelles, pour vous dire qu'après plusieurs mails échangé avec la CMA de Strasbourg et conversations téléphoniques avec un juriste, nous avons obtenu une période transitoire, ce qui veux dire que pendant ce laps de temps indéterminé les PO peuvent de nouveau s'inscrire à la CMA. Contrairement à ce que dit une certaine personne Tiphaine fée des ongles, il va avoir une décision nationale pour réglementer tout ça, ce qui veux dire en d'autres termes qu'il faudra certainement dans un premier temps un CAP esthétique, en attendant la concertation des professionnels et l'état. Pour celles qui le veulent j'ai un mail de la CMA de Strasbourg qui confirme mes dires.
ok ...donc on en revient à la mort de TOUS les centres de formations ,donc d'entreprise ou il y a du personnel ,charges ect..... ,c'est bien cela ???
car si il faut un CAP toutes stagiaires se dirigera vers une école d'esthéticienne ,logique
Sur le Rhone aucun retour sur d'éventuels refus , donc à suivre
 
#44
hahaha!!:rolleyes: suis à demi surprise , ou comment récupérer un marché dont on ne voulait pas avant .....




ok ...donc on en revient à la mort de TOUS les centres de formations ,donc d'entreprise ou il y a du personnel ,charges ect..... ,c'est bien cela ???
car si il faut un CAP toutes stagiaires se dirigera vers une école d'esthéticienne ,logique
Sur le Rhone aucun retour sur d'éventuels refus , donc à suivre
J'en ai bien peur, il restera les personnes qui voudrons faire du perfectionnement,
Il y aura certainement des centres qui serons habilités, pour moi, je pense qu'il faut absolument se syndiquer et bien choisir le syndicat.
 
#46
@tiphaine95 peut tu nous en dire plus merci je comprend plus rien
Nous étions en relation avec un juriste de la CM Alsace, suite à un mail de protestation nous avons obtenu une période transitoire, pendant ce laps de temps les nouvelles po pourront s'inscrire. L'année prochaine ils vont pondre un texte qui légifèrera tout ça et du coup fera du ménage, mais pour les personnes qui n'auront pas 3 ans d'activité ou pas de CAP esthétique là il y aura problème... Actuellement ils utilisent un texte de Raffarin de 1996 mise à jour en 2010, qui peut être remis en cause car la prothésie ongulaire n'est un soin esthétique ! C'est ce que nous avons fait valoir auprès du juriste. J'ai appris, de source sûre, que ces problèmes émergent de l'Alsace, il aurait eu un accident, une cliente se serait fait amputer de un ou plusieurs doigts suite à une mauvaise hygiène d'une PO !!!! Rumeur ou pas !!
 

KATNAILS

Pleine lune dans j-11 lol
#47
Le métier de prothésiste ongulaire consiste en l’utilisation de différentes technologies d’embellissements d’ongles dans le but de réparer, rallonger, protéger, reconstruire, consolider, embellir les ongles des mains ou des pieds de la cliente.

Le ou la prothésiste ongulaire doit utiliser des produits cosmétiques conformes à la directive européenne.

La prothésie ongulaire ne doit pas être confondu avec les traitements préventifs et curatifs pratiqués par les professions de santé ni avec les soins esthétiques des mains et des pieds pratiqués par les esthéticiennes.

Ce nouveau métier a reçu auprès de POLE EMPLOI un formacode D1208



POINT SUR LES FORMATIONS
à la prothésie et au stylisme ongulaire


Beaucoup d’informations contradictoires circulent sur le Web, concernant les formations et les compétences nécessaires pour exercer le métier de prothésiste ou de styliste ongulaire. L’objectif de cette note est de faire le point sur ces questions.

Existe t-il des obligations légales ou réglementaires pour exercer le métier ?

Non, il n’existe toujours aucune obligation d’être titulaire d’un diplôme ou d’un titre pour exercer les métiers de styliste ongulaire.

Par courrier du 1er septembre 2011 adressé à la CNEP, Frédéric Lefebvre, secrétaire d’Etat au Commerce confirmait que « lorsqu’elles sont pratiquées à l’exclusion de toute autre prestation esthétique, ces activités ne relèvent donc pas du champ d’application de la loi du 5 juillet 1996 qui prévoit que l’activité de « soins esthétiques à la personne (…) » doit être exercée sous le « contrôle effectif et permanent » d’une personne qualifiée. Ces principes relatifs à la qualification professionnelle sont identiques, sans aucune dispense, pour les auto-entrepreneurs et pour les artisans ».

Ce courrier confirme officiellement qu’il n’est pas nécessaire de posséder un diplôme d’esthéticienne pour exercer le métier de styliste ongulaire, en l’état actuel de la réglementation.

Ce principe a été réaffirmé en octobre 2013 par le chef de bureau du Ministère qui écrit : « En matière d’esthétique, depuis 1998, il y a eu un raisonnement constant, consistant à déterminer s’il y avait intervention sur la peau ou non. Dès lors qu’il y a une intervention sur la peau, il y avait un risque potentiel pour le consommateur. Dans la mesure où il n’y a pas d’intervention sur la peau, il n’y a pas d’exigence de qualification. C’est aujourd’hui la position officielle du Ministère chargé de l’artisanat ».
 

wazou

Membre Populaire
#49
je relis ces infos constamment ça me rassure un peu en attendant de recevoir l'avertissement (comme quoi je n'ai plus le droit d'exercer la prothesie sans manucure sous peine d'une amende de 7500€ ) dans environ 2-3 semaines !...
 

BEAUTEANDCO

AURELIE FORMATRICE TANYA
#52
Lettre transmise le 19/04/14 par la CNEP/UPCOM, qui indique clairement que les chambres des métiers ne peuvent plus refuser aux futures prothésistes ongulaires, l'immatriculation de leur entreprise.
Information à partager, à transférer...
Merci à vous
 

Pièces jointes