Infos sur la profession

jessy29

jessy29

Membre récent
#1
Bonjour à toutes, voilà j'ai bientôt fini mon projet de création d'entreprise dans l'esthétique à domicile et prothésiste ongulaire et il me manque juste des infos concernant l'environnement général de la profession: "environnement juridique et réglementaire" et "les principaux chiffres de la profession".

J'ai été sur le site de l'APCE mais les fiches sont payantes.
Alors ce serait sympa si vous avez des liens ou des sites où je pourrais trouver ces infos. Merci beaucoup.
 
azertylily

azertylily

experte.
#2
• Lois et règlements :
LES APTITUTES
En plus des compétences techniques qu’il faut mettre à niveau avec l’évolution des nouveaux Équipements et des nouvelles techniques, l’esthéticienne doit savoir conseiller sa clientèle.
Le métier requiert une excellente présentation et une bonne résistance physique (station debout fréquente). Enfin, l'esthéticienne doit être une bonne gestionnaire (relations avec les
Fournisseurs, ses salariés...) et disposer d'aptitudes commerciales (vente de produits...).

AMENAGEMENT DES LOCAUX ET EQUIPEMENTS DE TRAVAIL
Les lieux de travail doivent être régulièrement entretenus et aménagés pour assurer la sécurité et la santé des travailleurs (aération, éclairage, signalisation, prévention des incendies…). Ils doivent disposer de toilettes, vestiaires… et douches le cas échéant.
Des instructions obligatoires sur l'interdiction de fumer, les moyens de secours, les coordonnées utiles… doivent être affichées visiblement.
Pour les machines achetées neuves l’acquéreur doit faire attention aux 3 points suivants: Certificat de conformité
Notice en français, Marquage "CE" sur l’équipement. Pour l’achat de matériel d’occasion un certificat de conformité doit être fourni à l’acquéreur. (Décret 93/40)


Des vérifications périodiques sont obligatoires :


Le chef d'entreprise doit consigner dans un registre de sécurité tous les éléments concernant les vérifications
Périodiques des locaux, machines et équipements de sécurité…

LES CABINES DE BRONZAGE
Le décret 97-617 du 30 mai 1997 réglemente l'utilisation des cabines de bronzage.
Lorsque vous installez une cabine, vous devez respecter certaines règles :

• Déclaration de la machine : envoyer une demande de formulaire de déclaration à la DDCCRF (Direction
Départementale de la Consommation de la Concurrence et de la Répression des Fraudes)
• Surveillance par une personne qualifiée
• Affichage de la classe de l'appareil (UV1 ou UV3)
• Mentions obligatoires à apposer sur la machine ou à proximité de façon lisible
• Mise à disposition des mineurs interdite
• Vérification biannuelle de la cabine par un organisme agréé

ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC
Les entreprises recevant du public comme les boulangeries, boucheries, pressings, cordonneries… sont soumises à la réglementation des Etablissements Recevant du Public (ERP).
Ces entreprises doivent prendre des mesures de prévention contre l'incendie et faciliter l'évacuation du public, être accessibles aux personnes handicapées (avant le 1er janvier 2015), et avoir réalisé un Dossier Technique Amiante (depuis le 31 décembre 2005)

Les prix sont fixés librement et doivent être affichés à l’extérieur et à l’intérieur du salon.
Les activités de massage sont réservées aux masseurs-kinésithérapeutes. Les
Esthéticiennes peuvent uniquement pratiquer des modelages.
Si elles souhaitent proposer des prestations de maquillage permanent, les esthéticiennes doivent suivre une formation spécifique préalable.

LES RISQUES
Risque cutané
Dangers: produits utilisés, gants en latex, colophane dans la cire à épiler…
Dommages : eczémas, dermites allergiques ou irritatives…

Prévention :
• lavage des mains avec des savons surgras,
• séchage avec une serviette sèche,
• utilisation de gants à usage unique ("vynil" ou "nitrile" pour éviter les allergies au latex),
• produits de remplacement quand le produit en cause dans l'allergie est identifié,
• utilisation d'instruments métalliques munis de manchons en plastique pour éviter les réactions aux nickels.

Risque lié aux postures
Dangers : travail debout avec piétinement pour les soins esthétiques, assis en position penchée en avant pour la manucure…
Dommages : affections péri-articulaires, lombalgies…
Prévention :
Choix de fauteuils ergonomiques, adaptés au métier, formation des employés aux bonnes postures…

Risque physique

Dangers : chutes de plain pied, d'escabeau, brûlures, coupures…
Dommages : légers traumatismes…
Prévention :
Dégagement des voies de passage, bon état du sol pour éviter les trébuchements…

Le chef d'entreprise a l’obligation :

• D'assurer la sécurité et protéger la santé de ses salariés. Tous les salariés sont concernés, qu'ils soient à
Temps plein ou partiel, temporaires, apprentis, conjoints salariés…
• Former ses salariés à la sécurité pour assurer leur propre sécurité et celle des autres et en cas d’accident du personnel ou de sinistre.
• D'évaluer les risques auxquels sont exposés ses salariés et prendre des mesures pour les éviter.
Le document unique doit contenir le résultat de cette évaluation des risques professionnels. C'est un document écrit obligatoire pour chaque entreprise employant un ou plusieurs salariés (mis à jour une fois par an et à chaque changement important.)

L'évaluation comporte 3 étapes principales :
• Identifier les risques : pour chaque unité de travail, déterminer les dangers
• Hiérarchiser les risques : estimer les risques : gravité, probabilité d'apparition, fréquence d'exposition des travailleurs à ce risque. Ce classement sert à établir les priorités du plan d'actions.

Prestations spécifiques
Epilation : toutes les techniques d'épilation en dehors de la pince ou de la cire sont réservées aux médecins.
- Epilation à la lumière pulsée par "lampe flash", la ministre de la Santé, de la jeunesse et des sports a précisé dans une réponse ministérielle que "la pratique de techniques d'épilation en dehors de la pince ou de la cire est réservée aux seuls titulaires d'un diplôme de docteur en médecine. Les esthéticiennes ne peuvent donc pas actuellement pratiquer en France les récentes techniques d'épilation telles que celles utilisant la lumière pulsée."
Les pouvoirs publics ont cependant entamé une analyse prenant en compte l'évolution des techniques, ainsi que les impératifs de sécurité sanitaire. Une telle réflexion étant jugée nécessaire avant toute modification de la réglementation actuellement en vigueur.
Question ministérielle n° 25 111, Journal officiel de l'Assemblée nationale du 2 septembre 2008, p. 7 651.
- Prestations de maquillage permanent : obligation de suivre une formation préalable relative aux conditions d'hygiène et de salubrité.
Référence : chambre des métiers et de l’artisanat.


je ne sais pas si sa peu t'aider
 

Ca peut vous intéresser: