Nouvelle réglementation pour les prothésistes ongulaires, où en sommes-nous ?

toutpourlesongles

toutpourlesongles

https://www.toutpourlesongles.com/
#1
Bonjour, suite à beaucoup de bruit sur les futurs changements légaux du statut de prothésiste ongulaire, j'ai demandé à mon équipe juridique de se pencher dessus afin d'obtenir de véritables réponses.

Donc, pour commencer nous avons recherché le texte de l'assemblée nationale que je vous joins.

-En résumé, ce que dit ce texte c'est qu'il a été constaté par La Direction Départementale de la Protection des Populations DDPP (cela fait parti de ce que l'on appelle familièrement la concurrence et les fraudes) que de plus en plus de problèmes sont apparus avec le développement du métier. L'assemblée constate qu'il n'y a pas vraiment de règles et donc qu'on ne peut pas laisser cela en état pour la sécurité des personnes. L'assemblée constate aussi que c'est un métier d'avenir qui peut créer de l'emploi.

Nous avons donc interrogé la DDPP pour connaitre leur point de vue à ce jour (sans réglementation).

Réponse claire nette et précise : à ce jour, en cas de contrôle, ils demandent soit le CAP esthétique soit 3 ans de pratique. Tous les autres cas peuvent être fermés pour pratique illégale d'un métier soumis à réglementation.

Pour éclaircir tout cela et savoir vers quoi nous allons, nous avons donc fait des recherches concernant le jugement de Grenoble (une prothésiste aurait obtenu d'être inscrite en chambre des métiers suite à un refus.

Ce que dit ce document : le jugement de Grenoble a été rendu en faveur de la procédure pour VICE DE FORME (la personne qui a signé le document de refus d'inscription n'avait pas le droit de le signer), donc en AUCUN cas la justice n'a reconnu que l'on peut être prothésiste sans CAP esthétique donc la DDPP est complètement dans son bon droit par la réponse qu'ils nous ont donné.

A ce jour rien n'est fait, il faut que l'Assemblée statue MAIS pas de panique, pour toutes les personnes ayant 3 ans de pratique on ne vous demandera que de faire valider vos acquis (c'est une formalité très simple qui se fait déjà dans beaucoup de métiers). Pour les esthéticiennes avec CAP pas de soucis non plus.

Apparemment l'Assemblée est à l'écoute d'une proposition d'une formation complète unique sur l'ongle qui devra donc être faite par toutes les personnes qui n'aurons ni le CAP esthétique ni 3 ans de pratique.

Il y aura apparemment aussi un délai pour que les gens puissent soit passer le CAP, soit faire cette formation.



En conclusion, si vous êtes à 2 doigts de faire une formation, je vous dit STOP, car vous allez payer une formation qui en définitive ne vous permettra pas de travailler. C'est aussi pour cela que cela fait grand bruit car tous les centres de formation ont peur, en effet, à ce jour n'Importe qui peut être formatrice !!! il suffit juste d'obtenir un numéro d'agrément en faisant une déclaration (que vous sachiez faire des ongles ou pas).


Avec le nouveau texte, fini les formations de 3 jours et des formatrices qui sortent elles-mêmes de formation, il va y avoir un véritable programme d'enseignement avec des sessions d'examens. Et franchement c'est très bien car notre beau métier est en train de partir à la déroute, on voit de plus en plus de choses très très graves que ce soit sur facebook ou à la télé (reportage sur M6 il y a peu où une personne avait posé de la résine à bateau sur une cliente....). Cette mise au point à déjà été faite il y a quelques années pour les séances d'UV en cabine.

Donc 2 groupes vont sûrement grincer des dents, les formatrices et les personnes ayant effectuées récemment des formations qui ne seront pas conformes au programme.


Je tiens à préciser que je ne suis à la solde de personne (syndicats ou autres ) que j'ai entrepris ces démarches pour apporter de vraies réponses (bien que seulement vendeuse à ce jour je suis moi même personnellement concernée si je veux poser).
Mon conseil juridique va suivre l'affaire et nous apporter au fur et à mesure les avancées. Si vous avez besoin n'hésitez pas à me contacter et je ferai suivre à mon équipe juridique .
 
tiphaine95

tiphaine95

Membre Populaire
ENTREPRISE
#3
si vous voulez en savoir plus il est simple de demander aux syndicats qui se battent sur ce sujet depuis quelques années maintenant .
ceux qui ont soutenu et porté la Prothesiste dont vous parlez, qui ont financé et suivi son dossier juridique pour l'amener à la victoire et ouvrir la voie à d'autres : le SFPO associé à l'UPCOM et soutenus très efficacement par le service juridique de la CNEP et la passion de Mme Regine FERRERE à nous defendre .
je vous laisse faire vos recherches ;))
 
Hugues

Hugues

Administrateur
Membre du personnel
#5
Merci pour ce partage
si vous voulez en savoir plus il est simple de demander aux syndicats qui se battent sur ce sujet depuis quelques années maintenant .
ceux qui ont soutenu et porté la Prothesiste dont vous parlez, qui ont financé et suivi son dossier juridique pour l'amener à la victoire et ouvrir la voie à d'autres : le SFPO associé à l'UPCOM et soutenus très efficacement par le service juridique de la CNEP et la passion de Mme Regine FERRERE à nous defendre .
je vous laisse faire vos recherches ;))
Ca ne répond pas vraiment sur le fonds, l'affaire de grenoble semble porter sur un vice de forme, ce n'est pas très solide... le courrier de la DDPP75 semble affirmatif. Le syndicat ne craint-il pas que la DDPP obtienne gain de cause à terme?
 
NLH . FORMATION

NLH . FORMATION

www.nlh-formation.fr
#6
Bonjour
je suis un centre de formation et j'ai investi pour que mon école voit le jour.
je forme des jeunes femmes à ce métier et je ne conseille jamais de formation d'une semaine( d'ailleurs cela me vaut des réflexions de pousser à la consommation).
j' ai toujours la même réponse de mes stagiaires '' je ne suis pas intéressée par l'esthétique mais uniquement par les ongles.
3 ans de pratique ????? comment avoir la pratique si elles ne sont pas esthéticiennes .
Je trouve que la facilité serait effectivement de nous rattacher aux écoles d'esthétique mais tellement illogique .
en revanche je suis tout a fait d'accord que nous ayons une reconnaissance avec des règles , cela empêchera que tout le monde se dise ''formatrice''.
il serait bon de se mobiliser afin que les lois se tournent en notre faveur.
 
lindaplatinium

lindaplatinium

Nouveau Membre
#7
Bonjour :) Je te remercie pour ces informations précieuses.
Bisous & Bon Weekend !



Bonjour, suite à beaucoup de bruit sur les futurs changements légaux du statut de prothésiste ongulaire, j'ai demandé à mon équipe juridique de se pencher dessus afin d'obtenir de véritables réponses.

Donc, pour commencer nous avons recherché le texte de l'assemblée nationale que je vous joins.

-En résumé, ce que dit ce texte c'est qu'il a été constaté par La Direction Départementale de la Protection des Populations DDPP (cela fait parti de ce que l'on appelle familièrement la concurrence et les fraudes) que de plus en plus de problèmes sont apparus avec le développement du métier. L'assemblée constate qu'il n'y a pas vraiment de règles et donc qu'on ne peut pas laisser cela en état pour la sécurité des personnes. L'assemblée constate aussi que c'est un métier d'avenir qui peut créer de l'emploi.

Nous avons donc interrogé la DDPP pour connaitre leur point de vue à ce jour (sans réglementation).

Réponse claire nette et précise : à ce jour, en cas de contrôle, ils demandent soit le CAP esthétique soit 3 ans de pratique. Tous les autres cas peuvent être fermés pour pratique illégale d'un métier soumis à réglementation.

Pour éclaircir tout cela et savoir vers quoi nous allons, nous avons donc fait des recherches concernant le jugement de Grenoble (une prothésiste aurait obtenu d'être inscrite en chambre des métiers suite à un refus.

Ce que dit ce document : le jugement de Grenoble a été rendu en faveur de la procédure pour VICE DE FORME (la personne qui a signé le document de refus d'inscription n'avait pas le droit de le signer), donc en AUCUN cas la justice n'a reconnu que l'on peut être prothésiste sans CAP esthétique donc la DDPP est complètement dans son bon droit par la réponse qu'ils nous ont donné.

A ce jour rien n'est fait, il faut que l'Assemblée statue MAIS pas de panique, pour toutes les personnes ayant 3 ans de pratique on ne vous demandera que de faire valider vos acquis (c'est une formalité très simple qui se fait déjà dans beaucoup de métiers). Pour les esthéticiennes avec CAP pas de soucis non plus.

Apparemment l'Assemblée est à l'écoute d'une proposition d'une formation complète unique sur l'ongle qui devra donc être faite par toutes les personnes qui n'aurons ni le CAP esthétique ni 3 ans de pratique.

Il y aura apparemment aussi un délai pour que les gens puissent soit passer le CAP, soit faire cette formation.



En conclusion, si vous êtes à 2 doigts de faire une formation, je vous dit STOP, car vous allez payer une formation qui en définitive ne vous permettra pas de travailler. C'est aussi pour cela que cela fait grand bruit car tous les centres de formation ont peur, en effet, à ce jour n'Importe qui peut être formatrice !!! il suffit juste d'obtenir un numéro d'agrément en faisant une déclaration (que vous sachiez faire des ongles ou pas).


Avec le nouveau texte, fini les formations de 3 jours et des formatrices qui sortent elles-mêmes de formation, il va y avoir un véritable programme d'enseignement avec des sessions d'examens. Et franchement c'est très bien car notre beau métier est en train de partir à la déroute, on voit de plus en plus de choses très très graves que ce soit sur facebook ou à la télé (reportage sur M6 il y a peu où une personne avait posé de la résine à bateau sur une cliente....). Cette mise au point à déjà été faite il y a quelques années pour les séances d'UV en cabine.

Donc 2 groupes vont sûrement grincer des dents, les formatrices et les personnes ayant effectuées récemment des formations qui ne seront pas conformes au programme.


Je tiens à préciser que je ne suis à la solde de personne (syndicats ou autres ) que j'ai entrepris ces démarches pour apporter de vraies réponses (bien que seulement vendeuse à ce jour je suis moi même personnellement concernée si je veux poser).
Mon conseil juridique va suivre l'affaire et nous apporter au fur et à mesure les avancées. Si vous avez besoin n'hésitez pas à me contacter et je ferai suivre à mon équipe juridique .
 
yuna2804

yuna2804

Membre Populaire
#8
j avoue que je suis un peu perdu avec tout sa et que je ne sais plus trop comment me reconvertir dans la prothésie en toute légalités.... etant embaucher dans une usine je souhaite me reconvertir a long terme dans la prothesie ongulaire mais je ne sais plus par qu'elle bout y acceder ....
 
IBDFRANCE-KARINE03

IBDFRANCE-KARINE03

Membre Populaire
ENTREPRISE
#9
moi aussi un peu perdue, je suis AE et je veux passer en société mais avec la PO, va-t-on m'enregistrer ?

quelqu'un peut nous renseigner sur cette VAE ? déroulement, où la passer ....

merci d'avance
 
L

lune de jade

Nouveau Membre
#11
Enfin.....pour ma part je attendais cela depuis un moment il y avait eu vent d'une création de un syndicat qui légiférer très les annexes de l esthétique ongle rie maquillage permanent extension des cils tant mieux car un peu marre de la concurrence déloyale via Facebook ou des sites comme le bon coin mais le fisc sait aussi se servir des ces outils alors à bon entendeur en tout état de cause on ne apprend pas un métier en 3 jours.....c'est comique non.??? Qui peut prétendre à cela ....
 
C

clicli

Membre récent
#13
Pour Celles qui ont monté leur auto entreprise après une formation mais sans cap et ou qui l'ont créé depuis moins de 3 ans ça va donner quoi ? On leur supprime l'auto entreprise?
Ça va prendre un temps fou pour avoir une formation reconnue équivalente au cap?
Et le cap pour ma part c moins en rapport avec l'onglerie
q certaines formations.
 
toutpourlesongles

toutpourlesongles

https://www.toutpourlesongles.com/
#14
bonsoir
une validation des acquis se fait par biais de justificatifs (bulletins de salaire ou date d'immatriculation à la chambre de commerce ) vous pouvez je pense dès à présent adresser un courrier au président de votre chambre des métiers avec ces justificatifs et par retour de courrier il vous enverra votre validation (j'ai une amie qui avait avait fait comme cela pour de l'esthétique il y a 1 ans )

le fait d'être AE ou en société n'entre pas en ligne de compte dans cette action puisque si vous êtes en auto entreprise depuis plus de 3 ans vous aurez facilement le documents avec votre date de création d'auto entreprise.

@NHL.formation c'est soit le CAP d'esthétique soit 3 ans de pratique (déclarée les poses sur les copines je ne pense pas que cela comptera ... ) évidement on ne demandera pas à une esthéticienne d'avoir 3 ans de pratique d'ongles uniquement juste qu'elle est son CAP et là par contre l'éducation nationnale a un réel effort à faire sur le programme de formation esthétique concernant les ongles.


@tiphaine95 je ne suis pas là pour polémiquer et j'ai bien tenter de joindre ces fameux syndicat afin d'avoir leur point de vu 2 mails pas de réponse à ma demande de contact, donc je suis sur Paris du 21 au 24 septembre et je souhaite rencontrer les responsables de ces syndicats si vous arrivez à me faire avoir un rendez vous c'est avec grand plaisir que je m'y rendrais avec mon conseil si besoin.

Donc n'ayant eu aucune réponse à mes demandes de contact, j'ai donc payé moi même mon équipe juridique afin qu'elle afin qu'elle fasse des recherches dont vous avez les résultats en pièce jointes et comme vous avez pu le constater nous en avons appris beaucoup entre autre que la grand victoire revendiqué par l'upcom avec l'enregistrement de la PO de Grenoble à la chambre des métiers n'est pas du au fait qu'elle avait réellement le droit d'être enregistrée MAIS que la personne qui a signer le document de refus d'immatriculation n'avait la l'autorité compétente pour signer ce document.
Donc le procès a été gagner pour vice de forme uniquement et non pas parce que l'UPCOM avait raison.
Pour moi il y a donc un soucis de communication de l'UPCOM, vous comprendrez donc que j'ai préféré avoir l'avis de l'autorité compétente qui est la DDPP , car quoi qu'il se passe en chambre de commerce (acceptation ou pas des inscriptions ) une fois installé c'est la DDPP qui aura le droit de fermeture de votre institut .

J'ai même lu sur facebook des personnes qui se dépêchent de s'inscrire en AE via internet pour être déja inscrite (donc limite avant même d'être formée) pensant ainsi avoir le droit d'exercer après le passage à l'assemblée ... ne rêvez pas une fois le document officiel sorti les DDPP vont contrôler les salon ouvert et d'après mes renseignements (mais rien d'officiel puisque le sujet n'a pas encore été abordé à l'assemblée nationnale) il y aura un temps pour que tout le monde se mette en conformité donc soit passer le CAP esthétique , soit la validation de 3 ans de pratique soit et c'est là ou c'est intéressant et important la formation conventionnée (ou un programme sera établi avec examen comme à l'école).

Maintenant la grande question c'est qui va établir ce programme....
c'est la que tout le monde essaie de ramener la couverture à soit afin de garder le fillon pour eux car il ne faut pas ce leurrer celui qui proposera un projet complet sera le grand vainqueur du buisness formation
C'est pour cela je pense (et ce n'engage que moi ) que les syndicats font de grand effet d'annonce de victoire de procès... que d'autres ouvrent des groupes sur facebook (pouvant ainsi prétendre regrouper des milliers de PO avec eux)

Parce que franchement les centres (on va dire les plus grands et les plus sérieux...) savent pertinemment depuis janvier que les formations qu'ils dispensent à ce jour ne permettrons pas aux stagiaire de pouvoir travailler après le passage de l'assemblé nationale (sauf si la personne a déja le CAP esthétique et qu'elle fait une formation en complément )
est ce pour autant qu'ils ont prévenus leurs stagiaires ? est ce qu'il ont arrétés de former des gens en leur donnant des espoirs ....
Je trouve cela ..... ok je ne vais pas me faire des amis en disant cela mais ce n'est pas grave.

Vous ne pensez pas qu'il est réellement temps de faire quelque chose pour notre métier afin justement de lui apporter un réel statut, que les clientes puissent être respectée en dépensant leur argent chez une vrai technicienne (et non pas au petit bonheur la chance) car faire des ongles est un véritable métier pas une simple pompe à fric .

Désolée pour la longueur du texte et bonne soirée.
 
Bicotine2b

Bicotine2b

Membre récent
#18
Moi, il y a plusieurs choses qui me dérangent :
- On dit que les détentrices d un CAP esthétique n auront pas de problème alors que dans ce dit CAP on survole la prothésie ongulaire !!!!! Alors que les esthéticiennes n ayant pas suivi de formations spécifiques a la prothésie ongulaire ne sont pas plus douées que les filles formées sur Youtube !!!
- pour celles qui ont 3 ans d expériences pas de problèmes non plus ! Et les certificats de formation ? Pas besoin ???????? Donc si elles font de la merde depuis 3 ans c est pas grave ????
- et cette fameuse formation unique pour celles qui n ont ni CAP ni 3 ans d expérience ? Qui va l enseigner ? Et qui va valider le diplôme ? Il va falloir que ce soit de VRAIES formatrices et pas les cloches du quartier qu on va élire par département...
- quant à la DDPP qui veulent fermer les établissements pour " pratique illégale d un métier soumis a réglementation" !!!!! Pourquoi nous a t on immatriculées et permis de travailler jusqu a ce jour ? Perso quand je me suis inscrite a la chambre des métiers ils n ont même pas pris la peine de photocopier mes attestations de formations ! Ils ne les ont même pas regardées !

En résumé, dans cette histoire, il suffit d avoir 3 ans d expérience ou un CAP pour pratiquer, qu on sache pratiquer ou pas...

Je suis entièrement d accord avec une réglementation du métier car il en a vraiment besoin, mais il faut que les choses soient faites correctement ...
 
Shaliya.k

Shaliya.k

COMO YO QUIERO A MI CUBA!! ♫♫♫
#19
il y aura un temps pour que tout le monde se mette en conformité donc soit passer le CAP esthétique , soit la validation de 3 ans de pratique soit et c'est là ou c'est intéressant et important la formation conventionnée (ou un programme sera établi avec examen comme à l'école).
C'est là qu'il faut cier COCORICOOO?!?!

Depuis le début cette affaire elle pue l’arnaque. Faire croire aux gens qu'on veut réglementer un métier pour question de santé publique en proposant comme solution seulement des options où bien entendu les pauvres PO ou futures PO devront payer hors de prix des forma, des programmes ou autres recommandés par X y et Z , c'est vraiment prendre les gens pour des C......

Si réellement il y avait la moindre préoccupation pour ce métier depuis le temps que ça existe, il y aurait depuis longtemps un CAP ou diplôme de PO, comme ça existe déjà dans certains pays qui sont dit sous développés. Je ne parle pas de cette pseudo formation dont vous faites référence, où il faudra payer très cher pour un temps qui au final sera déterminer par des comptables et des études de marchés. Je parle d'une vraie formation, ou quand on sort le diplôme est reconnu par l'état et n'a plus la valeur d'un papier toilette....

Alors vous pouvez appeler ça une victoire si ça vous chante, pour moi ce n'est qu'une fois de plus, une bonne manipulation par voie légale afin que X Y et Z s'en mettent pleins les poches....
 
toutpourlesongles

toutpourlesongles

https://www.toutpourlesongles.com/
#20
bonsoir @Bicotine2b
-je suis bien d'accord avec vous le programme actuel pour les ongles dans le CAP esthétique est largement insuffisant 24 h sur 2 ans (ça c'est sur le papier dans la réalité en géneral c'est juste une demi jounée d'après ma voisine prof d'esthetique...)
-pour celle qui ont 3 ans d'expérience dans les ongles je ne pense pas qu'en faisant des poses de m... elle tiennent leur salon ouvert 3 ans, mais bon si elle sont resté ouverte c'est peut que vous vous trouver le travail moche mais que sa clientèle en est contente et cela ce n'est pas à nous de le juger c'est vraiement aux clientes

Et qui va valider le diplôme ? Il va falloir que ce soit de VRAIES formatrices et pas les cloches du quartier qu on va élire par département...
C'est bien là le grand mystère, et c'est ce que j'explique un peu plus haut il y a des gens qui ne font pas certaines choses pour rien.... la place a l'air bonne à prendre ;)


- quant à la DDPP qui veulent fermer les établissements pour " pratique illégale d un métier soumis a réglementation" !!!!! Pourquoi nous a t on immatriculées et permis de travailler jusqu a ce jour ?
Les chambre des métiers n'ont rien à voir avec la DDPP c'est l'état certes mais pas le même ministère , je vous rappelle que la France est le pays des contradictions...

Perso quand je me suis inscrite a la chambre des métiers ils n ont même pas pris la peine de photocopier mes attestations de formations ! Ils ne les ont même pas regardées !
Ben c'est normal vos attestations n'ont aucune valeur légales, vous pouvez même vous en fabriquer en plus avec photoshop.... jusqu'a janvier les chambres des métiers considéraient que la décoration des ongles n'entrait pas dans le champs d'application de l'article 16 de la loi du 5 juillet 1996 (tout comme la DDPP) mais avec l'explosion du marché de l'ongle la DDPP à revu son point de vu (voir le pdf que j'ai mis en 2 ème post
 

Ca peut vous intéresser: