Créer Sa Boîte à Domicile : 10 Questions Pour Faire Le Bon Choix .. !

angel04

angel04

esthéticienne
CAP ESTHETIQUE
#81
Si tu es locataire il faut l autorisation de ton proprio.

Ensuite à l étage c'est délicat parce que les personnes à mobilité réduite ne pourront pas y avoir accès..
merci pour ta réponse miss saurais tu me dire ou je peu me renseigné sur le doute de la piece a l'étage moi je sui préte a m'engagé a faire le soin au domicile de la personne a mobilité réduite si elle ne peu pas le faire chez moi car ma piece est a l'étage par exemple

aurais tu une idée vers quel organisme je peu me renseigné pour ça s'il te plais ?
 
S@r@h

S@r@h

Membre Populaire
CAP ESTHETIQUE
#82
Coucou, je vois que le post est mort depuis juillet 2013 mais j'avais une question.
Je suis actuellement salarié à temps plein.
Mon statut ne me permet de me mettre en autoentrepreneur.
Ma question est: Est-ce que je peux créer mon autoentreprise au nom de mon conjoint et exercer moi toute seule. Sachant que c'est moi qui gérera l'AE (comptes etc.) En fait j'utiliserai le nom de mon conjoint uniquement pour créer l'ae.
Y'a t-il un statut qui répondrait mieux à ma demande?
Merci
 
pamilou

pamilou

Membre Actif
CAP ESTHETIQUE
#83
Bonjour
En tant que salariée même à temps plein, tu as le droit d être auto entrepreneur. Le truc c est juste que ton activité ne doit pas être en concurrence avec celle de ton employeur.
Bonne journée
 
chrischris62

chrischris62

Membre Actif
#84
Je peu pas t aidée, il faudrait voir directement avec la chambre des métier de ton secteur
 
04-Niama

04-Niama

Nouveau Membre
#87
Bonjour à tous,
Je souhaite vous raconter mon histoire pour avoir des avis concret et sur tout si vous avez vécu la même chose comment avez vous procéder, je travail à mon domicile, et il est difficile de trouver un appart en location pour exercer mon activité...

Je suis esthéticienne et prothésiste ongulaire et je suis déclarer au RSI en tant que auto-entrepreneur de puis 1 ans, et je travail à mon domicile.
J'ai commencer dans une pièce de la maison de mes parents où j'ai aménager un petit institut (avec un point d'eau) avec un coin manucure, et même une petite salle d'attente à coté, je fait même de la vente de produits.
Au mois d'Août je prend un appart en location avec mon compagnon dans un beau et grand F3, au 1er étage avec ascenseur, immeuble (même résidence) récent, et évidement une grande chambre pour mon travail, j'ai même une grande entré qui pourra servir de salle d'attente...
Et là grosse bêtise avec mon amis nous posons la fameuse question: est ce que je peux travailler ici ? (oui je sais j'aurai du rien dire...) la dame de l'agence se renseigne et la réponse tombe: ce n'est pas possible avec le règlement de copropriété... elle rajoute que je peux faire une demande pour le prochain conseil au mois de Mai... Comme on a eu le coup de cœur on le prend quand même!
Comme prévu en Janvier j'envoie la lettre de demande, mais par curiosité (comme je n'y croit pas) je me renseigne sur les réglementations qui sont un peu flou: possible en rez de chaussé, oui en HLM à certaines conditions, possible à condition d’augmenter les charges (ascenseurs) du loyer, NON pour les immeubles récent ou neuf car défiscaliser...
Actuellement je vie dans mon appartement et j'exerce toujours mon activité au domicile de mes parents (où je déclare mon activité), mais par exemple mes parents vont faire des gros travaux et ce qui vas compliquer mes affaires, ce serai tellement plus simple si je pouvais le faire chez moi...

Ma question est si je cherche un autre Appart,

_ Est ce que je suis dans l'obligation de prévenir mon propriété ou la copropriété avant de louer que je veux travailler chez moi?

_ Qu'est ce que je risque de ne rien dire, peut on me renvoyer de l'appartement si je ne respecte pas le règlement de l'immeuble?

_ Quels sont vraiment les droits en tant que auto-entrepreneur lorsque on travail chez soi ?

_ Est ce que vous avez eu la même situation, comment avez vous fait ?

PS : Je ne peux ni acheter de maison, ni loyer un local car je n'ai pas les moyens...

Merci d'avance de vos réponses
 
dharma85

dharma85

Membre Actif
CAP ESTHETIQUE
#88
pour l'avoir lu sur d'autres sujets, lorsqu'on est locataire, il faut impérativement l'accord du propriétaire pour pouvoir exercer chez soi
 
N

noemie30

Nouveau Membre
#89
Salut à toute. Pour ma part, je me suis lancée en entreprise individuelle en m'affiliant à thaleia corporation. Cette entreprise est au top, enfin c'est mon avis, mais il s'occupe de tout et me donne des tas de conseils. J'avais peur de me lancer seule, alors j'ai fais appel à eux, et j'en suis ravi. Je leur paye une affiliation tous les mois, mais cela vaut vraiment la peine.
Par contre je crois qu'ils ne travaillent que dans le sud de la France, mais je suis pas sure.
Voila si ça peut vous aider aussi.
 
A

arwen2010

Nouveau Membre
CAP ESTHETIQUE
#90
Je rebondis sur le fait de passer la pièce "bureau" de l'habitation en local pro et ainsi de faire passer une partie du loyer dans les frais....quelqu'un aurait il la gentillesse de m'expliquer + en détails?
je cite : mag °°:" Tu déclares que dans ton habitation une pièce est réservée a usage pro, genre le bureau si ta a du matériel informatique, du matériel, des produits ou le garage si y'a une voiture et la matériel encombrant, comme ça tu passe une parie de ton loyer dans les frais ! ;)" merci les filles :)
 
steffou29

steffou29

Nouveau Membre
#91
Créer Sa Boîte à Domicile : 10 Questions Pour Faire Le Bon Choix .. !






1 - Quel statut choisir ? Travailleur indépendant ? SARL ? EURL ? SAS ?
Aucun statut n'est incompatible, mais travailler chez soi signifie généralement qu'on ne va pas recruter immédiatement en restant sur une petite taille d'entreprise, pour laquelle les statuts de SA ou de SAS semblent surdimensionnés. Les formes « en nom personnel », commerçant ou artisan, sont également à proscrire d'une manière générale, sauf pour les professions libérales. Il reste donc la SARL, le meilleur outil pour fonder une entreprise . Toutefois, si la société n'est domiciliée chez son fondateur que pour quelques semaines, créer une SA d'emblée peut être préférable à un changement de statut ultérieur et coûteux.


2 - Peut-on domicilier sa société chez soi ? Pour tout type d'activité ? Sans limitation de durée ?
Il faut faire le distinguo entre « créer une société commerciale chez soi » et « développer une activité commerciale chez soi ». Si vous créez une chaîne de restaurants, mais que vous n'avez pas encore d'emplacement, la société d'exploitation de cette chaîne peut parfaitement avoir son siège chez vous. Vous ne pourrez pas pour autant y ouvrir un restaurant. Depuis la loi Dutreil du 2 août 2005, toute personne morale peut domicilier son siège chez son représentant légal, de façon permanente et pour une durée illimitée, à condition de respecter les règles locales d'urbanisme et les clauses du bail ou du règlement de copropriété. Sinon, la domiciliation n'est possible que pour une durée de cinq ans et le créateur doit en informer son bailleur ou le syndic de la copropriété.



3 - Peut-on domicilier sa société chez soi si l'on n'est ni le propriétaire ni le locataire du logement ?
Oui, il suffit de justifier de sa domiciliation chez son conjoint, par exemple (facture EDF, attestation d'hébergement...). Seul le dirigeant (gérant) de la société a cette possibilité. Une SARL ne peut pas être domiciliée chez un associé, fût-il majoritaire.


4 - Peut-on stocker des marchandises chez soi ?
Oui, sauf dans les villes de plus de 200 000 habitants et dans les départements des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne (art. L. 631-7-3 du Code de la construction et de l'habitation).



5 - Peut-on embaucher des salariés ?
Oui et non. Non, car l'activité au domicile est réservée aux habitants du lieu. Oui, car une société domiciliée chez son gérant peut embaucher des salariés dont l'activité n'est pas effectuée au siège mais sur la route, dans un autre site, à l'étranger, à leur propre domicile, en télétravail, etc. A noter que, si un propriétaire de maison individuelle signe un bail commercial avec sa propre société, qu'il installe dans son garage, nous ne sommes plus dans le cas général du « travailler chez soi ». Dans le garage, la société est bien « chez elle ». Des salariés peuvent y travailler et des marchandises y être stockées. Il y a partition du domicile.



6 - Y a-t-il plus de risques de voir ses biens saisis si on crée son activité chez soi ?
Absolument pas ! Ce n'est pas le lieu qui décide du caractère saisissable des biens, c'est la nature du propriétaire. Dans le cas d'une SARL en faillite, la liquidation n'emportera pas les actifs qui appartiennent personnellement au dirigeant (un bureau personnel, par exemple), même si ce bureau est situé au siège de l'entreprise.


7 - existe-t-il un statut fiscal particulier pour les créateurs à domicile ? Quelles charges peut-on déduire ?
Les entrepreneurs qui installent leur activité chez eux sont soumis aux régimes fiscaux de droit commun : IS (impôt sur les sociétés) s'ils sont en société ; BNC (bénéfices non commerciaux) pour les activités libérales ou BIC (bénéfices industriels et commerciaux) pour les activités commerciales, s'ils sont exploitants individuels. Chaque année, ils reçoivent alors au printemps les formulaires adéquats pour déclarer leur revenu et peuvent déduire une quote-part des charges d'habitation (loyer, eau, gaz, électricité, impôts locaux) au prorata de la surface occupée [NDLR : dans la limite tolérée par le fisc de 30 % de la surface du logement].


8 - Faut-il une assurance spécifique pour le logement-local professionnel ?
Non, sauf si l'activité l'exige : un artisan installé dans sa maison et qui manie des produits dangereux aura besoin d'une assurance spécifique, un marchand d'art qui détient des objets de valeur devra renforcer sa garantie contre le vol et installer des systèmes de sécurité.


9 - Que se passe-t-il si la résidence est située en zone franche ?
L'entreprise bénéficie des mêmes avantages que toutes les entreprises de la zone franche.


10 - A-t-on plus de mal à trouver des financements quand on s'installe chez soi ?
Tout ce qui éloigne l'entreprise du « modèle standard » est pénalisant. Dirigeant très jeune, capital de 1 euro, activité incompréhensible, secteur sinistré... Etre installé « chez soi » entre sans doute dans ce cas de figure. Mais on peut toujours expliquer à son banquier que c'est une façon de réduire ses charges et donc d'accroître sa rentabilité...
 

Ca peut vous intéresser: